Histoires de femmes d'hier et d'aujourd'hui

18 juillet 2017

"Les Fleurs coupées"

                                                                             Extrait :   La tradition est plus forte que la loi   Mon excision a lieu dans mon village natal, à Kindia, un village de Guinée Conakry. J’ai 7 ans, nous sommes 9 enfants. Je ne m’y attends pas. L’école est... [Lire la suite]
Posté par Ecriture-Papyrus à 17:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mars 2017

"Sainte Uranie, priez pour nous"

Uranie, 40 ans et des poussières, est ce qu’il convient d’appeler une célibataire endurcie. Abonnée, malgré de lointaines études, aux emplois précaires et aux logements de fortune, elle drague sans conviction sur les réseaux sociaux et se nourrit d’articles à bas prix attrapés sur les rayons inférieurs des supermarchés. Un évènement traumatique va précipiter sa chute. Sans l’avoir anticipé, Uranie se retrouve à la rue. Seule, démunie, vulnérable. Elle va devoir se battre pour ne pas devenir « une ombre de la rue », parvenir... [Lire la suite]
Posté par Ecriture-Papyrus à 17:07 - Commentaires [8] - Permalien [#]
29 mars 2017

"Les Murs noirs" Prix Handilivres 2016 Mention spéciale

Lyon, quartier d’Ainay, première moitié du 20ème siècle. L’Établissement de Charité pour Jeunes filles incurables, créé dans les années 1820 par Mademoiselle Adélaïde Perrin dans le louable dessein de « recevoir, soulager et entretenir » les infirmes les plus démunies, abrite derrière sa masse imposante un univers bien mystérieux. Qui sont ces fillettes ou ces adolescentes qui disparaissent sitôt refermée derrière elles la lourde porte en bois de l’édifice ? De quoi souffrent-elles ? Et surtout, quel sort... [Lire la suite]
Posté par Ecriture-Papyrus à 16:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mars 2017

"Marie et le ciel autour" 1er prix roman Concours littéraire Maestro 2015

Extrait 1 : Elle parcourt quelques mètres, se déchausse, se laisse choir sur un tronc de bois flotté qui gît couché en biais sur le sable, à fleur d’eau, grisâtre et humide tel une baleine échouée. Elle penche la tête, plaque ses mains sur ses yeux. À nouveau l’horripilante petite voix : -        Tu sais depuis combien de temps tu es là ? -        J’ai pas compté, non. C’est important ? -        4 jours ;... [Lire la suite]
Posté par Ecriture-Papyrus à 16:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]